Fiction 2020

Palmarès, sélections & Jury

Le Jury Fiction

Philippe Lefait

Philippe Lefait

journaliste, écrivain

Né dans le Pas-de-Calais, juriste de formation, diplômé en droit public, ancien élève de l’École Supérieure...

Lire la suite

journaliste, écrivain

Né dans le Pas-de-Calais, juriste de formation, diplômé en droit public, ancien élève de l’École Supérieure du Journalisme de Lille, il débute à Europe 1 en 1979 avant de rejoindre la télévision publique comme grand reporter et présentateur des journaux télévisés de la rédaction. En 1998 il succède à Laure Adler à la tête du magazine culturel de France 2 Le Cercle de minuit. En 1999 il devient le producteur et l'animateur de l’émission Des mots de minuit qu'il présente depuis, avec près de 500 numéros à son actif. Il dirige sur France Télévisions le magazine culturel desmotsdeminuit.fr

Vice-président de l'Afhar-Tcl (Association France Handicap Rare - Troubles Complexes du Langage).

Juliette Andréa Thierrée

Juliette Andréa Thierrée

auteur, metteur en scène, actrice

Mère écrivain, arrière-grand-père académicien, père clown et directeur de cirque,...

Lire la suite

auteur, metteur en scène, actrice

Mère écrivain, arrière-grand-père académicien, père clown et directeur de cirque, grand-mère administratrice de la compagnie Renaud-Barrault, mon enfance s’est déroulée avec pour décors, livres, plateaux de scène, répétitions de théâtre, textes et musique, originalité, imaginaire et classicisme.

J’intègre l’école de la rue blanche, l’ENSATT en 1985 et deux ans plus tard, j’obtiens mon diplôme de BTS et je suis engagée pour jouer dans Don Carlos de Schiller au Théâtre de la Ville à Paris et au cloître des Carmes en Avignon.

En 1988, j’écris mon premier scénario de long-métrage pour le cinéma: La Veillée (La Passion Van Gogh), réalisé par Samy Pavel avec Jean-Pierre Lorit, Irène Jacob, et Mathieu Amalric. J’interprète aussi le rôle d’une des sœurs de Vincent Van Gogh.

En 1999 je signe ma première mise en scène d’une Maison de poupée, d’Ibsen à Chypre (Paphos) où j’interprète également le rôle de Nora. A partir de 2000 je joue à la fois pour le cinéma et la télévision de nombreux films et téléfilms : La vie moderne réalisé par Laurence Ferreira Barbosa (cinéma), La place de l’autre de Roberto Garzielli (Arte), Ma Caméra et moi de Christophe Loizillion avec Julie Gayet. En parallèle, je deviens parolière de chansons, participe aux «Rencontres d’Astaffort» de Francis Cabrel, fais la première partie de Vincent Delerm avec cinq textes sélectionnés. Je gagne un prix SACEM pour la chanson: L’inspiration.

En octobre 2006, création de la Compagnie Annaël.

J’écris aussi une cinquantaine de chansons avec des compositeurs tel que: Daniel Mille, David Hallyday, Enzo-Enzo, Jean-Max Rivière, Rolland Romanelli, Frédéric Norel, Raphael Bancou, François Bréant, Frédéric Fresson, Alain Goldstein, Edouard Ferlet, Emmanuel Binet…

En 2015, je décide d’entamer un travail d’écriture sur Niki de Saint Phalle à la suite de l’exposition au Grand Palais consacré à l’artiste plasticienne. Je donne une version courte du spectacle dans le cadre du Festival de pièces courtes au Théâtre Berthelot de Montreuil. En 2016, nous entamons une collaboration artistique avec Marcelo Zitelli, Argentin et membre actif de la Fondation Niki de Saint Phalle qui fut aussi pendant une quinzaine d’années son collaborateur personnel.

Conjointement avec le Théâtre Plateau 31, la compagnie Annaël obtient une aide à la résidence de la DRAC Île de France pour un premier travail de douze jours au théâtre de Gentilly à la suite de quoi nous donnons trois représentation qui aboutissent au pré achat du spectacle au théâtre du Ranelagh. Le 12 mars 2017 nous faisons salle comble avec le spectacle au Théâtre du Ranelagh (300 places) dans le cadre des Rencontres de la schizophrénie. En avril 2018, la compagnie décide de se produire au festival d’Avignon soutenue notamment par la Fondation Niki de Saint Phalle. Le spectacle remporte succès auprès du public et suite au festival une tournée est organisée en 2019 dans toute la France. Un scénario de film sur Niki de Saint Phalle est actuellement en cours d'écriture.

Maxime Potherat

Maxime Potherat

auteur, réalisateur

Maxime Potherat est un auteur et réalisateur. En 2007, il écrit et réalise deux séries de...

Lire la suite

auteur, réalisateur

Maxime Potherat est un auteur et réalisateur. En 2007, il écrit et réalise deux séries de programmes courts : La vie des animaux selon les hommes diffusée sur France 5, prix du meilleur programme court au Festival de la Fiction TV de la Rochelle en 2008, et La p’tite couronne diffusée sur MCM, prix de la meilleure web fiction au Festival de la Fiction TV de la Rochelle en 2008.

Il créé, écrit et réalise entre 2012 et 2015 la web série : On habite au 65, prix du jury au Webprogram Festival de la Rochelle en 2013 et lauréat du concours SACD/Youtube 2013. En 2013, il écrit et réalise Les Derniers Hommes, un court métrage de 25 minutes produit par Les Films d’Avalon, prix «Coup de Cœur» au festival d’Hyères en 2014.

En 2015, il créé, écrit et réalise Vestiaires Libérés, une déclinaison web du programme Vestiaires diffusé sur France 2, qui reçoit le prix du jury au Webprogram Festival de Paris en 2015.

Depuis 2015, Maxime est l’un des réalisateurs du programme court et des épisodes de 52 min d’En Famille diffusée sur M6. En 2017, Maxime co-réalise avec Jules Thénier, la série digitale Les Engagés, 10 épisodes de 10 minutes pour France Télévisions, prix de la meilleure série digitale au festival de la Rochelle en 2017. En 2019, il réalise : Vertige, un 4 x 10 minutes produit par Golden Moustache pour Pickle TV.

Anne Le Ny

Anne Le Ny

actrice, scénariste et réalisatrice

Anne Le Ny intègre le Conservatoire et débute au théâtre....

Lire la suite

actrice, scénariste et réalisatrice

Anne Le Ny intègre le Conservatoire et débute au théâtre. Elle se produit sur les planches pendant une dizaine d'années, avant d'entamer une carrière au cinéma. Sur grand écran, on la retrouve dans de nombreux films dont notamment Ma Petite entreprise, Le Goût des autres, Se souvenir des belles choses, La Petite Lili, La guerre est déclarée, La Brindille, Intouchables, Suzanne, Je fais le mort, La Confession, Le Secret des banquises

A la télévision, elle interprète de nombreux seconds rôles dans des séries ou téléfilms qui font d'elle un visage familier du public, et passe progressivement à l'écriture puis à la réalisation

Elle passe pour la première fois derrière la caméra en 2007 pour réaliser son premier long-métrage dont elle signe également le scénario, Ceux qui restent, avec Vincent Lindon et Emmanuelle Devos, nommé pour le César du meilleur premier film. Elle réalisera ensuite Les Invités de mon père, Cornouaille, On a failli être amies et La Monnaie de leur pièce en 2018.

Joël Houssin

Joël Houssin

écrivain, scénariste

Joël Houssin est un écrivain de science-fiction et de polar français. Il est également connu sous...

Lire la suite

écrivain, scénariste

Joël Houssin est un écrivain de science-fiction et de polar français. Il est également connu sous le nom de plume de David Rome et, en collaboration avec d'autres écrivains, signe sous les pseudonymes collectifs de Sacha Ali Airelle et Zeb Chillicothe.

Il a commencé par écrire des œuvres de science-fiction, ce qui lui a valu le Grand Prix de l'Imaginaire en 1986 pour Les Vautours, le Prix Apollo en 1990 pour Argentine et le Grand Prix de l'Imaginaire en 1992 pour Le temps du twist.

En dehors de la science-fiction, on lui doit notamment la série de romans policiers du Dobermann – le premier titre étant Le Dobermann américain publié en 1981 – que le réalisateur Jan Kounen a porté sur les écrans en 1997.

À partir du début des années 1990, Joël Houssin s'est éloigné des romans au profit des scénarios, principalement pour des séries destinées à la chaîne TF1 comme Les Bœuf-Carottes, Commissaire Moulin ou Navarro. Il a créé pour France 2 la série David Nolande. On lui doit également les scénarios de Ma vie est un enfer et de Dobermann.

Angélique et Jean-Claude Nachon

Angélique et Jean-Claude Nachon

compositeurs

Angélique et Jean-Claude, compositeurs symphonistes libres et sans agent. Le seul couple de compositeurs de France...

Lire la suite

compositeurs

Angélique et Jean-Claude, compositeurs symphonistes libres et sans agent. Le seul couple de compositeurs de France à écrire sous la même signature depuis quarante ans dans tous les grands domaines de la musique originale : opéra, théâtre, ballets, cinéma, télévision, défilés de mode, publicité, etc.

«Le fait d’être deux nous permet de traverser les crises qui agitent les compositeurs - Il faut avoir du PAT (Psychologie, Amour et Talent) pour exercer cet art malgré toutes les difficultés qu’il comporte.»

Ils écrivent des musiques de scène pour des salles prestigieuses (Comédie Française, Bouffes Parisiens, Théâtre de la Colline, Théâtre de la Criée) avec des metteurs en scène tels que Gildas Bourdet (Dialogues des Carmélites, Les Fausses Confidences, etc) Gérard Vergez (Le Visiteur et Golden Joe de Éric Emmanuel Schmitt - 3 molières) Patrice Leconte (Orniffle) Ginette Garcin (Le clan des veuves).

Angélique et Jean-Claude Nachon ont signé plus de deux cent musiques pour le cinéma et la télévision, en particulier pour Patrice Leconte (Tango, Les grands ducs) Claude Lelouch (Robert et Robert) Laurent Bénégui (Au Petit Marguery), Sergio Castellito (Libero Burro) Pierre Boutron (une douzaine de films dont Le Silence de la mer - prix de la meilleure musique de film - Festival de St Tropez) Yves Boisset (une vingtaine de films dont L’Affaire Seznec, L’Affaire Dreyfus, Le Pantalon, L’Affaire Salengro - FIPA d’or de la meilleure musique de fillm)…

Symphonistes, ils composent aussi pour le répertoire des œuvres personnelles souvent exécutées.

Angélique Nachon est auteure et écrit tous les textes des chansons commandées pour le théâtre et les films (Lagrima blu, succès d’Une famille formidable, Traiciòn et Tassouma Mosso du film Tango, Canto di Sorenza des films Dans un grand vent de fleurs, etc.

Pascal Duquenne

Pascal Duquenne

acteur

Membre permanent du jury / Prix spécial Pascal Duquenne Né le 8 août 1970 à Vilvoorde, Pascal...

Lire la suite

acteur

Membre permanent du jury / Prix spécial Pascal Duquenne 

Né le 8 août 1970 à Vilvoorde, Pascal Duquenne, est un acteur belge. Atteint du syndrome de Down, il est connu pour avoir joué le rôle d’un jeune homme ayant le même handicap dans Le Huitième Jour de Jaco Van Dormael, pour lequel il obtient en 1996 le Prix d'interprétation masculine du Festival de Cannes et le Prix Joseph Plateau au Festival international du film de Flandre-Gand. En 2004, Albert II de Belgique le nomme Commandeur de l'Ordre de la Couronne.

 

Un mot du président du jury

Le singulier pluriel

En situation de handicap… dans le futur est un recueil récemment publié de nouvelles d’anticipation. J’en souligne deux phrases : « Je vais vous raconter ce qu'endure Paul, mon meilleur ami, qui a eu la malchance de naître banal, c'est-à-dire non handicapé ». Et un peu plus loin : « Je ne suis handicapé qu'aux yeux de ceux qui le croient »…

Pieds de nez… J’en retiens la portée, l’humour et la distance et je m’arrête sur un mot qui se promène à bas bruit dans ma vie. Le qualificatif handicapé dit une particularité de la personne. Il donne des droits, crée des solidarités, fédère l’attention des aidants. Toujours, il interroge. Il peut être inscrit dans les lois qui compensent un hors la norme. Il attire parfois les regards et suscite de dommageables apitoiements. Il fait instinctivement préférer une prétendue normalité. Mais il n’essentialisera jamais.

Au jeu des mots, je privilégierai toujours l’idée de singularité. Ce vocable-là est beau comme la qualité de son universel. Il est essentiellement pluriel parce que nous sommes tous singuliers et que « Je ne suis handicapé qu'aux yeux de ceux qui le croient »…

Nous sommes aujourd’hui entrés dans une période de temps particulièrement incertains et handicapés - c’est selon… et vieux comme l’humain… et j’en passe - par le terrorisme, le racisme, la misère, les deux degrés supplémentaires, la suffisance des dominants, la bêtise politicienne ou les égoïsmes forcenés et les haines recuites.

Toujours y accueillir le singulier pluriel, c’est se permettre de comprendre l’autre, de lui laisser sa place, d’accepter les métissages. À tout le moins de continuer à réfléchir à une communauté de chemin fragilisée par un totalitarisme de l’individuel. Ceci n’étant jamais exclusif des luttes nécessaires à l’éradication de la connerie, de la bêtise et de l’horreur. La Méditerranée est aussi un cimetière.

À l’heure de la disparition de l’ours polaire et d’une densité plastique inégalée des mers et des océans ; à l’heure et demi des inégalités exponentielles, de l’intelligence artificielle qui facilite aussi la reconnaissance faciale et corporelle, il peut être temps de repenser un encore vivre ensemble déjà largement abîmé par une humanité prédatrice. Comme disait en 2018, la singulière et radicale Greta Thunberg : « Je pense qu’à bien des égards, nous, autistes, sommes normaux, et le reste des gens sont franchement étranges, surtout quand tout le monde répète que le changement climatique est le problème le plus important de tous mais continue de se comporter comme si de rien n'était ».

Philippe Lefait

Palmarès Vidéos Sélections

Winner

Longs Métrages Fiction

PRIX PASCAL DUQUENNE

Chuskit de Priya Ramasubban (Inde)

PRIX DU MEILLEUR LONG METRAGE FICTION

Ex aequo :

Chuskit de Priya Ramasubban (Inde)

Un projet fou de Jean-Marc Bourillon (France)

Mention Spéciale Long Métrage Fiction

Amor de Raphaël Rebibo (France/Israël)

Winner

Courts Métrages

PRIX MEILLEUR COURT METRAGE FICTION

My name is Petya de Daria Binevskaya (Russie)

Mention Spéciale Court Métrage Fiction

Tragically Deaf de Maxx Corkindale (Australie)

PRIX MEILLEUR COURT METRAGE JEUNESSE

The Swimsuit Season d’Antonino Valvo (Italie)

Mention Spéciale Court Métrage Jeunesse

The piano teacher de Ryan Daniels (Sri Lanka)

PRIX MEILLEUR COURT METRAGE ANIMATION

Kring d’Ismail Hilmi (Malaisie)

PRIX MEILLEUR COURT METRAGE 3e ANGE

Trois Pages de Roger Gariépy (Québec)

PRIX MEILLEUR COURT METRAGE DE L’ACADEMIE DE LYON – SELECTION JEUNESSE

Plume de Marjolaine de Lécluse (France)

Nous contacter

Et si nous faisions connaissance ?

Pour nous offrir votre soutien sous une forme ou une autre, être tenu au courant de l'actualité du festival, etc.

Participer à la sélection

Prenez part au festival. Inscrivez-vous !

Un jury de professionnels renommés décernera plusieurs prix (courts-métrages, longs-métrages, documentaires, publicitaires et clips musicaux)

Devenir partenaire

Pour tout savoir sur nos partenaires

Le festival bénéficie déja de nombreux soutiens et de partenaires prestigieux. Il n'est pas trop tard pour devenir partenaire vous aussi.
  • Nos partenaires
  • Sous le haut patronage de Sophie Cluzel
  • Académie de Lyon
  • Université de Lyon
  • SACD
  • Ville de Lyon
  • Grand Lyon
  • Handicap International
  • Région Auvergne-Rhône-Alpes
  • Sésame Autisme Rhône Alpes
  • Trisomie 21 Rhône et Métropole de Lyon
  • LADAPT
  • Cap Emploi
  • APSH34
  • Le magazine Handirect
  • Radio Aviva
  • Vivre FM
  • France TV
  • Bellefaye
  • Télérama
  • Lyon Capitale
  • Hôtel Mercure Lyon Centre Château Perrache
  • Fondation Orange
  • Institut Lumière
  • Mint Energie
  • MASFIP